Histoire de Dames.

Aller chez le coiffeur... c’est s’octroyer un moment

de bien être dans l’attente d’une métamorphose.

Ce qui au premier abord semble relié au quotidien

à l’infime, l’anodin prend une tournure différente.

Le coiffeur tel un peintre, un sculpteur,

de ses outils vous transforme, agit sur votre aspect physique et moral.

Vous confiez votre tête à un inconnu,

vous vous adressez à son reflet dans un miroir.

Incroyable tout ce qui peux se jouer dans un salon .

Ces multiples aspects m’ont interpellé.

photographie Sandro Scalia ©

catherine keun© 2014